Naviguer dans le froid : La prudence 

Voici les grands principes de précaution à appliquer sur l’hiver lorsque l’on part naviguer.

Règle première qui prévaut sur toutes les autres, ne vous jetez pas à l’eau si vous ne le sentez pas. Cela arrive que la motivation tombe au pied du spot, ce n’est pas grave, il y aura d’autres occasions.

Privilégiez un spot que vous connaissez, qui correspond à votre niveau et vous permet de revenir seul au bord, à la dérive, si vous cassez. Soyez extrêmement vigilant sur les spots offshore (vent qui souffle de terre) qui vous emmènent au large, comme par Tramontane, Mistral ou vent de sud en Bretagne nord et Normandie. Interdit de naviguer seul et loin du bord !!

Ayez toujours à l’esprit qu’une pièce de votre matos peut lâcher (tendon, wishbone, mât, bout de harnais, bout wishbone) à tout moment.

Naviguez à plusieurs, en vous surveillant les uns les autres pour pourvoir alerter en cas de problème.

– Ne soyez pas trop gourmand sur l’eau, restez humble face aux éléments et multipliez les bords plus courts proches de la plage plutôt que les longs bords au large.

Emportez un téléphone dans un sac étanche

– En cas de problème, composez-le 112, le numéro d’urgence disponible dans toute l’Europe. Il est gratuit et accessible même en cas de panne de réseau ou de forfait épuisé. Il permet de contacter tout type de services d’urgence comme le SAMU, les pompiers ou la police. Il peut être composé sur un fixe comme sur un téléphone portable, vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept.

Prévenez un tiers de votre sortie en mer, puis de votre retour.

En quittant le spot, assurez-vous qu’il ne reste personne sur l’eau seul.

À lire sur le même sujet