Secrets de pros : Choisir le bon œillet d’écoute

Certaines voiles sont équipées de deux œillets d’écoute qui peuvent changer de façon significative le comportement de votre gréement.

 

1 • En choisissant l’œillet du haut, la distance entre la tête de mât et l’œillet est plus courte, ce qui retend légèrement la chute et augmente la tension sur l’arrière du profil : sachant que le wishbone est plus long d’un bon centimètre.

2 • L’œillet du bas, au contraire, augmente la distance tête de mât-œillet et en même temps raccourcit légèrement le wishbone, ce qui a pour effet d’assouplir la voile.

3 • Plus on est léger et petit en taille, plus il faut choisir l’œillet du bas, pour permettre à la chute de mieux travailler, la voile d’accélérer plus fort et de mieux contrôler dans le baston.

4 • L’œillet du haut est intéressant lorsque l’on aborde les vents légers à médiums et que l’on souhaite bénéficier d’un maximum de grip et d’appui pour passer les trous d’air et, surtout, accélérer lorsque le vent n’est pas trop fort. Plus on est lourd et plus ça joue.

5 • L’œillet du bas offre une tendresse, une élasticité supplémentaire sous la main arrière dans le clapot, sur les bords de travers et surtout de largue dans le baston.

6 • L’œillet du haut confère une petite dureté, une raideur sur la main arrière qui permet d’avoir plus d’appui pour remonter au près quand on manque un poil d’appui avec l’œillet du bas.

À lire sur le même sujet