Test : SEVERNE FOX V2 105

SEVERNE FOX V2 105

2099€

 

Mesures : 2,39 m/65,5 cm/43 cm à 30 cm de l’arr./2 mm de kick/plat de 30 à 80 cm/6,5 kg nue

 

 

 

 

 

 

 

“Un confort redoutable dans le clapot”

 

Cette gamme Fox (95/105/120/140) propose un shape racé de type Freeride sportif/Freerace avec un énorme Vé sous la carène, des cut out et un boîtier Power box. L’outline est parallèle, pincé et fin sur l’arrière, servi par une carène rapide. On note des doubles positions de footstraps interne/externe avec des pads plus épais sous les orteils et un aileron en G10 de 36 cm. Construction en composite com- pressé (20 tonnes) avec des renforts carbone.

 

En navigation

Nous préférons la position arrière de footstraps intérieure plutôt qu’extérieure : plus facile pour déchausser et chausser le footstrap. La Fox offre un départ au planning explosif dans le vent, libérant une très forte accélération et une grande sensation de légèreté. Cela reste plus dans la moyenne des planches Freeride/Freerace dans les vents légers. Elle glisse très fort au travers et largue, sans effort avec un super rapport entre performance et confort grâce à une carène qui encaisse très bien le clapot. En vitesse pure, on

est plus proche d’une planche de course que d’une Freeride, avec une faible surface mouil- lée sur les 40 derniers centimètres sans que cela ne soit volage. Elle affiche moins de puissance qu’une pure slalom pour pousser sur les jambes lorsque l’on utilise de grandes voiles et dans les molles d’air. L’avantage, la Fox est moins physique dans les jambes, plus facile dans le clapot

et plus joueuse : un peu plus ardente et technique en pilotage qu’une planche Freeride. On l’apprécie pleinement avec des voiles de 6 à 7,8 m2. Le jibe est facile à enclencher, rapide avec possibilité de casser la courbe, sans être parmi les plus stables du marché.

 

Verdict

La Fox génère des sensations de glisse plus fortes qu’une planche Freeride, nécessitant une technique légèrement supérieure par sa conduite plus haute sur l’eau. Elle colle à l’esprit Freerace, moins exigeante physiquement et techniquement qu’une planche de course avec une accessibilité aux footstraps plus facile.

À lire sur le même sujet