Secrets de Pros : Graham Ezzy

Sept waverideurs pros classés dans le top 20 mondial nous ont confié leurs préférences, quant au choix du matériel et des réglages. Astuces, conseils, bonnes idées : de quoi s’éclater dans les vagues, quels que soient son style et son gabarit.

 

Graham Ezzy

1,76 m / 84 kg / Tabou Surfboards et Ezzy Sails

 

QUIVER

Pour moi, la voile est plus vivante avec une tension au pied de mât entre le minimum et le médium. Mes Elite ne nécessitent pas d’avoir une grosse tension de chute, parce que le profil de la voile facilite l’ouverture et procure naturellement du twist en navigation. Je préfère avoir une petite surface pleine, plus vivante, plutôt que grande et plate.

 

RÉGLAGE FLOTTEURS

Je navigue avec des ailerons K4 (NDLR : ailerons jaunes) en thruster. J’aime leur flex, qui apporte plus de contrôle dans le surf, plus de grip dans le virage; l’aileron se déforme plus sans déraper. Car avec des ailerons plus rigides comme le G10 ou certains moulés, lorsqu’on pousse trop fort ou au mauvais endroit dans la vague, il peut arriver que la planche dérape.

Mes ailerons avant sont asymétriques, avec un profil plus plat à l’intérieur et un angle modifié de 2 degrés, ce qui rend la conduite plus facile dans la deuxième partie du surf – de la fin du bottom à la remontée verticale sur la vague.

Quel que soit le volume de la planche, j’utilise généralement 16 cm sur l’arrière et 10 sur l’avant. Si c’est on shore avec plus de courant, j’utilise un plus grand aileron derrière : 17 ou 18 cm en gardant 10 cm devant.

 

Dans le on shore, tout est à l’arrière, tandis que dans le side shore pour des longs surfs down the line, j’avance de 3 cm. Dans le side on shore, côté bottom (orteils), je place l’aileron avant plus près de l’aileron arrière, à environ 2,5 cm de distance. L’aileron avant côté cut back (talons), lui, est placé à 3,5 cm de l’aileron arrière. Cela facilite le virage court dans le side on shore, ainsi que le cut back carvé.

Avoir des ailerons plus rapprochés facilite le pivot. En fait, plus les ailerons sont éloignés, plus la planche est directionnelle; plus ils sont rapprochés, plus elle est libre.

Pour le pied de mât, je recule légèrement dans le on shore et j’avance de quelques centimètres dans les grosses vagues et le down the line.

 

Dans le on shore, je recule un peu plus les footstraps que dans le side shore down the line, en conservant le même écartement entre les pieds.

Mes bouts de harnais sont courts, car j’aime être proche de mon équipement, et naviguer relativement droit; ça aide à changer rapidement de position. Si tu es loin de ton gréement avec des bouts longs, tu dois d’abord te redresser avant de faire ton move.

À lire sur le même sujet