PWA Nouméa – Le retour du boss, Antoine Albeau

NC14_sl_Albeau_takes_race_two

Quels rebondissements pour cette seconde journée de course à Nouméa avec 3 nouvelles manches courues.

Hier, Antoine Albeau avait 10 points de retard sur Cyril Moussilmani dans la course au titre mondial. Aujourd’hui avec deux manches de 3ème et une victoire, il a 2 ,6 points d’avance sur Cyril, devenant ainsi virtuellement le leader de la coupe du monde à quelques jours de la fin. Dos au mur hier, Antoine démontre qu’il tient bien la pression après 21 titres mondiaux.

L’écart est infime et bien sûr la victoire finale se jouera jusqu’au bout, sur de petites erreurs insignifiantes et surtout sur le mental. Tous les deux méritent le titre, que le meilleur gagne !

Après Cédric Bordes hier, l’homme de la journée est Ben Van der Steen qui  fait presque le sans faute en remportant deux victoire et terminant second de la dernière manche. C’est un véritable exploit de faire cela aujourd’hui en coupe du monde, à l’heure où ils sont 10 gars sur chaque manches à pouvoir remporter la victoire.

Jusqu’à la 5ème manche du jour, Cédric Bordes est resté en tête de l’épreuve, il perd malheureusement 3 places aujourd’hui pour pointer à la 4ème place après 6 manches. Il reste l’un des plus rapides et n’a pas dit son dernier mot, il tout faire pour retrouver le podium.

Très belle remontée de son pote Julien Quentel qui remonte à la 5ème place après 3 très belles manches aujourd’hui (2/2/6). La glisse, le mental et le jibe sont là, il peu gratter encore quelques places

Les bonnes places des uns faisant les mauvaises places des autres, c’est Pierre Mortefon qui fait les frais de cette journée parmi les leaders. Il pointe désormais 7ème avec trois manches de 10/12/8.5ème aujourd’hui. Dommage car il va très vite et jibe à la vitesse de l’éclair.

Pascal Toselli également l’un des plus rapides et craint sur le premier bord à Nouméa ne parvient pas non plus à trouver le bon rythme, il lui manque très peu pour entrer dans le top 5 des finales, mais ça ne passe pas pour le moment.

Bjorn Dunckerbeck signe trois belles manches aujourd’hui (5/6/12) avec toujours l’une des plus grosses vitesses et de bons jibes/relances lorsque le vent est suffisamment établi. Incroyable ce géant hollandais qui courre en PWA depuis 1987 … 27 ans au plus haut niveau !

 

Chez les femmes, Delphine Cousin reste la patronne du tour avec deux victoires, une 3ème et une 4ème place aujourd’hui. Elle parvient à contenir les assauts de  toutes ses adversaires, y compris la plus dangereuse, Sarah Quita, qui pète ses deux manches aujourd’hui.

Delphine est sereine, elle file tranquillement vers un deuxième sacre mondial largement mérité

Valérie Ghuibaudo marque le pas aujourd’hui face aux plus jeunes et surtout sa concurrente principale  Lena Erdil pour la place de vice-championne du monde. Elle doit lui reprendre 12 points si elle veut être n°2 mondaile, ce qui implique un final d’exception à Nouméa pour Valérie.

 

Aujourd’hui, Delphine Cousin à 99 % championne du monde.

Il faut encore attendre pour le titre chez les garçons. Antoine et Cyril sont très rapides, très expérimentés, bien préparés physiquement et mentalement et le petit truc qui pourrait  faire la différence sur les prochaines manches, c’est la chance

Classement hommes après 6 manches

Classement femmes après 8 manches

À lire sur le même sujet