Compétition : National Windsurfer

« Windsurfer is back »

Saint-Cyr-sur-Mer 4,5,6 septembre 2020

 

53 passionnés de planche à dérive venus de toute l’Europe se sont retrouvés 3 jours à Saint-Cyr-sur-Mer à la Société Nautique du Golfe des Lecques pour s’éclater sur des parcours de régate et une longue distance dans la superbe baie des Lecques.

 

La windsurfer One design « originale » en polyéthylène sortie en 1968 a laissé place en 2018 à la nouvelle Windsurfer LT en epoxy produite chez Cobra. Une planche plus large, plus volumineuse, plus rigide et légère aux qualités de glisse supérieures avec en prime une dérive rétractable : capable de naviguer au planing dans le vent. Le nouveau gréement de 5.7 m² est également plus moderne.

Pour ce national Windsurfer, qui n’est pas un championnat de France, les 53 femmes et hommes étaient répartis en deux flottes : les femmes, les plumes, les légers en flotte jaune et les mi-lourds et lourds en flotte bleue.

Après 4 belles courses courues dans un vent léger le vendredi sur des parcours de 4 km, les windsurfers régataient dans une belle houle et 20 nœuds de vent sur les deux courses du samedi. Dimanche matin, un raid de 12 km clôturait l’évènement le long de la côté dans un vent plutôt léger avec les flottes jaunes et bleues réunies.

Si les premiers, d’anciens champions des années 80/90, régataient sérieusement avec pomping, tactique, bon départ et super virement, le peloton naviguait en mode plus relax, en conservant une belle technique de navigation comme le prouve les images dans la brise le samedi. Avec un coup de cœur pour Bruno Rouy qui s’amusait à passer les lignes d’arrivées en mode Freestyle « old school » dos à la voile ou encore assis sur sa planche. C’est ça l’esprit Windsurfer.

A noter également un excellent niveau chez les filles puisque Céline Bordier et Anne Herbert se sont permises de remporter chacune une manche devant les garçons (plumes et légers) en leur donnant du fil à retordre sur toutes les manches. Céline s’offre même le luxe de terminer seconde de l’épreuve à l’issue de 6 manches derrière son mari Italien Luca Frascari (qui remporte 4 des 6 manches) devant les hommes (légers et plumes)

Sur l’eau, on a pu assister à un superbe spectacle, une top ambiance et de superbes course sublimées par le ballet de voiles multicolores, bien plus fun que nos voiles actuelles en monofilm. Un show réalisé par des Windsurfers de 30 à plus de 70 ans qui pour certains n’étaient pas remonté sur une Windsurfer depuis 40 ans !

La force de la Windsurfer, c’est que ça ne s’oublie pas.  C’est comme le vélo, le temps passe mais les réflexes sont là avec un niveau impressionnant sur l’eau, emmené par quelques anciens champions et championnes de planche à dérive.

Plus de 50 ans après sa sortie, la planche à voile la plus populaire de l’histoire continue de fasciner.  Après 3 jours de course intenses, de partage, de fun et de rigolades sur le splendide décor des Lecques, ce national windsurfer est un véritable succès parce que la planche a dérive  permet de valider les courses de force 1 à force 6. Et l’on n’a toujours pas fait mieux de ce côté-là en 50 ans. Vivement la prochaine.

Infos : www.facebook.com/WindsurferClassFrance

RESULTATS DEF COURSE RACE

LONG DISTANCE RESULTAT

© Arnaud Deschamps & Christian Souchet

 

À lire sur le même sujet