Secrets de Pros : Victor Fernandez

En 2016, sept waverideurs pros classés dans le top 20 mondial nous ont confié leurs préférences, quant au choix du matériel et des réglages. Astuces, conseils, bonnes idées : de quoi s’éclater dans les vagues, quels que soient son style et son gabarit.

 

Victor Fernandez

1,84m / 83Kg / Fanatic & Duotone

 

QUIVER

J’utilise la Stubby et la Quad avec les ailerons de série MFC de 12 cm devant et de 19 cm derrière sur la Stubby 88 et 12 cm/18 cm sur la 77 litres.

Sur la Quad, je préfère les ailerons de série dans le on shore et les ailerons de série derrière dans le side shore (14,5 cm) avec des protos d’ailerons MFC devant : ils sont davantage orientés waveriding, un peu plus souples en tête et un peu plus larges, ce qui permet d’avoir plus de conduite dans les virages. Bien sûr, j’ai moins de vitesse, mais plus d’accroche dans le surf, un peu comme si j’avais un rail supplémentaire lorsque la vague est puissante. J’utilise la Stubby dans le side on shore et le side shore lorsque les vagues ne sont pas grosses. En revanche, dans le side off shore, je préfère la Quad. J’aime aussi utiliser la Quad 74 (ma plus petite planche) à Pozo en 3,7 m2 pour avoir plus de grip, plus de contrôle dans le vent très fort.

 

RÉGLAGES FLOTTEURS

Sur la Stubby, le pied de mât est placé au milieu. Sur chaque planche, je pars du milieu et je m’adapte aux conditions et à la surface de voile. C’est la même chose pour les positons d’ailerons. J’essaie de les avancer légèrement par rapport au milieu du box et de reculer le pied de mât pour les rapprocher avec un grand écartement de footstraps, car j’aime naviguer bas sur l’eau dans le waveriding. Pour un rideur de petite taille, je recommande la seconde position d’insert de footstrap devant et la seconde sur l’arrière : de cette façon, on peut radicaliser les turns, avec une planche qui sera davantage au contact de l’eau. Pour les grands grands rideurs, je préconise l’écartement maximum : cela permet de mettre davantage de pression sur le rail.

Pour ce qui est de l’écartement des ailerons :

– on shore : au milieu pour les deux ;

– side shore : avancer un peu les ailerons arrière.

En avançant les ailerons sur l’avant, la planche est plus libre, mais moins accrocheuse.

Avec des ailerons plus reculés, elle est un peu plus rapide, tout en maintenant le cap.

Mon wishbone est très bas, car je trouve que je bouge plus facilement ; la planche est aussi moins nerveuse, avec plus de longueur de rail dans l’eau.

 

RÉGLAGES VOILES

Pour la voile (Hero), je mets le moins de tension possible au pied de mât, car ce type de voile moderne a tendance à vriller un peu trop. Mes voiles sont ainsi plus pleines, ce qui donne un feeling plus souple. Il faut que les deux lattes les plus basses touchent légèrement le mât pour avoir suffisamment de profil.

 

 

 

À lire sur le même sujet