Aloha Classic. Morgan Noireaux vainqueur de la simple élimination

La simple élimination de  la finale de l’Aloha Classic (grande finale du circuit de coupe du monde PWA) sur le spot d’Ho’okipa à Maui vient de se terminer il y a quelques heures.

Pour la première fois de l’histoire, un seul hawaïen, ou plus précisément franco-hawaïen était en finale –Morgan Noireaux–  face à un Brésilien -Kauli Seadi – et deux français – Thomas Traversa et Camille Juban

4 gabarits légers pour s’affronter sur un heat de 35 mn dans un vent asthmatique.

Une finale sous le signe de la natation pour Camille, Thomas et Kauli qui y laisse un gréement dans les rocks. En 35 minutes, les riders ne se sont pas exprimés plus d’une minute dans les vagues en cumulé, passant 33 à 34 minutes à se replacer et nager. Frustrant lorsque l’on voit leur talent, mais toujours meilleur qu’une épreuve de Sylt et Crozon qui n’ont pas courru.

A l’arrivée, Morgan, Kauli et Thomas terminent dans un mouchoir de poche avec des notes de 15.87pts, 15.65 pts et 15.45 pts tandis que Camille score 12.87 largement en dessous du 18.4 pts qu’il avait réalisé en demi-finale.

Morgan Noireaux l’emporte logiquement au vu de sa prestation sur toute la journée avec de superbes aerials en finale doublé d’un style incroyable. Il fait moins de petites fautes et s’épargne les séances de natation. On sent qu’il est chez lui sur le spot. Cela joue beaucoup dans ces conditions si particulières.

AC15_wv_Morgan_landed_it_

 

 

Il devance un Kauli Seadi toujours aussi talentueux, auteur également de superbes aerials et off the lip. Il a beau connaître le spot et ses pièges, il finit aux rocks ! Il n’a pas dit son dernier mot.

.AC15_wv_Seadi_takes_secondAC15_wv_Perfect_Hookipa

Thomas Traversa reste un autre sérieux prétendant à la victoire par son style et son engagement dans les aerials et les moves à la limite de la rupture. Cela donne des moves incroyables mais aussi des chutes exceptionnelles. Mais quand ça passe, quel spectacle !AC15_wv_Traversa_bottom_turnAC15_wv_Traversa_goes_down

 

Mais sur cette finale, le cascadeur de la bande reste Camille Juban. GPE-8 qui a offert le heat le plus époustouflant de la journée en demi-finale avec un score record de 18.4 pts. Malheureusement en finale, avec le vent quasi nul, il chute à la réception sur ses deux premiers gros aerials. Dommage car cela aurait pu changer son classement sur cette finale. Après de la nage, il a ensuite couru après le chrono pour tenter de revenir dans la course

AC15_wv_Camille_Juban_Goes_bigAC15_wv_Juban_goes_big

.

Sur la prochaine double élimination, ces 4 finalistes sont capables de l’emporter, mais il faudra pour cela sortir le très grand jeu face à un Morgan Noireaux impérial chez lui.

Il faudra se méfier du retour de Kevin Pritchard passé à un cheveu de la finale face à Thomas Traversa mais aussi de Levi Siver qui est passé complètement à côté dans sa demi-finale.

Rien n’est fait et l’on peu s’attendre à de belles remontées et grosses surprises sur la double.

Ce qui est de plus en plus sûr, c’est de la victoire de Philipp Köster pour le titre annuel PWA. Car on ne voit pas comment Victor Fernandez pourrait aller remporter cette grande finale avec la barrière d’hawaïen qu’on lui a placé en travers de la route. Dur !

Simple élimination

 

À lire sur le même sujet